Livre du mois / Juillet

Hello !

On se retrouve ce mois-ci avec un livre que j’ai pu lire pendant mon stage. Etant donné que je n’avais rien à faire le soir et que j’étais souvent seule, je me suis bien remise à la lecture que j’ai un peu laissé tomber pendant l’année.

Ce mois-ci je vais vous parler du livre Le Pouvoir de Naomi Alderman que j’ai connu après avoir commencé à suivre le compte instagram oursharedshelf. J’ai pas mal aimé ce livre, c’est un mélange de science fiction et de réalité. On y entre-aperçoit les différents comportements pouvant être engendrés par la possession du pouvoir.

Le livre est écrit en plusieurs parties, et tout se déroule sur 10 années.

Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ». Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante – et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ». Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre. 

Ce pouvoir, c’est le fuseau, de l’électricité au bout des doigts en quelque sorte. Au cours de l’histoire nous suivons différentes femmes et un homme aux quatre coins du monde au cours de cette nouvelle ère. Chacun de ces personnages joue un rôle particulier dans ce nouveau monde et a un avis différent + bonus un peu d’amour (on change pas une équipe qui gagne).

J’ai mis un peu de temps à lire ce livre, non pas qu’il était inintéressant mais après des mois et des mois sans vraiment lire et en lisant des livres très réalistes, revenir à de la science fiction était assez difficile. J’ai néanmoins beaucoup aimé ce livre qui m’a fait comprendre que la majeure partie des êtres humains feraient la même chose s’il se trouvaient en possession du pouvoir.

En espérant que vous lirez ce livre sur la plage les meufs,

Des bisous,

Paounie

Livre du mois / Juin

Hello tout le monde,

Il y a bien longtemps que nous n’avons pas fait d’article livre, et pour cause: les exams, les multiples déplacements (emploi du temps de ministre genre ahaha). Mais bref, tout ça ne nous a pas empêché de lire pour autant. Qui dit soleil en plus (Marseeeeille t’as campris) dit lecture dans les parcs, sur la plage …

En lecture j’ai toujours eu des phases et la phase que je traverse en ce moment est un peu plus longue que les autres, je ne suis même pas sure que ce soit une phase à vrai dire. J’aime beaucoup lire des livres écrits par des femmes, dans lesquels des femmes fortes y sont représentées. Je trouve que c’est important de se sentir représenté et en ce moment j’y tiens. Que ce soit représenté en terme de genre mais également en terme de race.
Et c’est là que je viens à parler du livre du mois de juin que je conseille tout d’abord aux jeunes femmes noires. Ce livre c’est Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie.

Certains/nes ont pu avoir entendu parler d’elle lors de la sortie de l’album éponyme de Beyonce, plus particulièrement dans la chanson Flawless il me semble bien, on l’entend dire, je cite :

On apprend aux filles à rester sages, à se faire discrètes. On leur répète « Tu peux avoir de l’ambition mais pas trop, vous devez avoir un but dans la vie à atteindre
sans trop réussir sinon vous représenterez une menace pour les hommes »
Parce que je suis une femme, on attend de moi que je me marie, on attend de moi que je fasse des choix tout en ayant bien à l’esprit que le mariage est la chose la plus importante, que le mariage procure bonheur et amour ainsi qu’un soutien réciproque. Mais pourquoi ne pas dire ça à un homme?
Nous élevons nos filles pour qu’elles voient les autres filles comme des rivales, pas dans le travail ou la réussite ce qui pourtant, à mon avis, serait une bonne chose, mais pour avoir l’attention des hommes.
Nous apprenons à nos filles qu’elles n’ont pas à avoir de désirs sexuels comme les hommes en éprouvent.
Féministe: une personne qui croit à l’égalité sociale, politique et économique des hommes et des femmes.

Les fans de Beyonce reconnaîtrons surement cette partie, ou même les personnes que ça a pu interpeller.

Tout ça pour dire que Chimamanda Adichie est une femme engagée qui mérite d’être lue et écoutée.

Americanah c’est l’histoire d’Ifemelu, une jeune femme née au Nigéria, qui part pour ses études aux Etats-Unis. Elle laisse derrière elle son amoureux, Obinze qui rêve de la rejoindre dans ce pays qu’il ne connaît qu’au travers des livres et des films et qui le passionne.

Pendant 13 ans, Ifemelu va vivre dans ce pays marqué par le racisme et la discrimination et prend enfin conscience de l’importance de la couleur de peau lorsque l’on sort d’Afrique. Elle finit par tout abandonner et revenir sur ses pas, Lagos.

Ce livre est pour l’instant dans le TOP 10 des livres que j’ai pu lire jusqu’ici. Ifemelu est une femme forte et au travers de ses réflexions on se met à penser à pleins de choses parce que c’est ce que ce livre fait au delà du divertissement, il fait réfléchir.

ET BIENSUUUUUR vous me connaissez bien maintenant, il y a une histoire d’amour donc je ne pouvais qu’aimer de toute façon ahah.

J’espère que je vous aurais donné envie de lire ce livre parce qu’il est vraiment cool, et il mérite d’être lu, par tout le monde pleaaaase.

 

Des bisous,

Paounie

Le Musée Yves Saint Laurent

Pendant les vacances, j’ai eu la chance d’aller voir le Musée Yves Saint Laurent à Paris. Ca faisait longtemps que je voulais aller le voir et ENFIN, après plusieurs mois d’attente j’ai enfin sauté le pas !

Comment vous dire que je n’ai pas du tout été déçue ! Il est préconisé de prévoir une heure et demi pour faire tout le musée sans se presser.
J’ai pris mes billets pour 16h30 sur internet sachant que le musée ferme à 18h et que l’évacuation des lieux se fait à partir de 17h45. C’était assez just mais j’ai pu voir tout ce qui m’intéressait.

Le musée se décompose en plusieurs salles, dans lesquelles nous pouvons voir pour chaque collection le défilé pendant lequel les créations ont été portées.

La première partie de la visite est le visionnage d’un court-métrage sur la carrière de Yves Saint Laurent dans les salons haute couture. Ces salons sont les salons de réceptions dans lesquels avaient lieu les essayages des clientes après la présentation des collections.

Le style 

C’est la première salle dans laquelle nous entrons après avoir visionné le petit film. Elle nous fait directement entrer dans le monde de Yves Saint Laurent avec les créations qui ont contribué à définir le style de Saint Laurent. Une garde-robe masculine à coup de tailleurs tout en combinant féminité, élégance, et simplicité. Rappelons que nous sommes dans les années 70 pile dans la période d’émancipation des femmes.

IMGP9225

IMGP9230

IMGP9231

Histoire d’une collection 

IMGP9236

Cette salle était ma préférée, pleine de couleurs et d’exotisme, tout ce que j’aime !

Mes plus beaux voyages, je les ai faits avec des livres sur mon canapé, dans mon salon.
Yves Saint Laurent

Hommage à la mode 

Une des plus jolies salles, de jolies transformations de toges antiques des vestales en robes drapées en velours et autres matières nobles. J’ai pu prendre dans cette salle de jolies photos et l’ambiance de la salle était vraiment cool.

IMGP9240IMGP9245IMGP9243

Le studio 

Dans cette pièce, ils ont recréé le bureau de Saint Laurent avec des croquis et de nombreuses notes. C’était assez impressionnant de se tenir là.
IMGP9250IMGP9247

Le Musée ne se termine pas là mais la visite a continué par un film retraçant la vie de Yves Saint Laurent et commenté par des proches dont Pierre Bergé, son plus grand ami et collaborateur. Après quoi un cabinet des curiosités, les coulisses de la maison et enfin, la robe de mariée interprétée par Saint Laurent !

IMGP9258

J’arrête cet article maintenant j’ai essayé de retracer ce qui m’a le plus plu! J’espère que ça vous donnera envie d’y aller et je le recommande très fort !

Des bisous,

Paounie